2006 MACHINE

"Machine" considère l'acteur humain et le système informatique comme partenaires à parts égales d’une performance commune qui s’organise comme un dialogue entre l’un et l’autre : l’expression de l’un guide ou oriente la réaction de l’autre, qui à sont tour influence l’expression du premier qui… etc. (voir figure 1). Pour rendre ce dialogue intéressant, il est donc nécessaire de permettre l’utilisation, par l’acteur aussi bien que par le système informatique, de modalités d’expression aussi larges que possible. Il est également nécessaire d’introduire une part de scénarisation de la performance pour fournir un cadre à ce dialogue improvisé.

 

Cette installation est restée au niveau de projet mais elle a permis les installations suivantes.

 

Plus d'informations

BERNARD GORTAIS

© bernard gortais 2015